À propos de ce blog

Thèmes Populaires

Comment utiliser Facebook (si vous y tenez vraiment) tout en préservant un semblant de vie privée

Jennifer Wein

22.01.19 2 min de lecture

2018 aura été marquée par la série de scandales qu’a connu Facebook en matière de protection de la vie privée.

Résultat : vous vous demandez sans doute s’il est possible d’utiliser la plateforme tout en préservant un minimum d’intimité.

Facebook semble avoir tiré certains enseignements de la disparition soudaine d’autres géants des réseaux sociaux, comme Myspace et Friendster : le réseau social veille à renouveler sans cesse l’expérience-utilisateur tout en tirant au maximum profit des données-clients disponibles afin de maximiser l’engagement des internautes et l’efficacité des publicités. En 2019, grâce à l’intelligence artificielle et notamment au reinforcement learning, la plateforme devrait aller encore plus loin dans sa stratégie : lire avec toujours plus de précision dans l’esprit de ses utilisateurs et des annonceurs.

Bien entendu, il existe toujours la possibilité de ne pas utiliser ce site, ou de supprimer son compte, mais de nombreux utilisateurs veulent rester en contact avec leurs « amis » sans pour autant sacrifier leur vie privée.

Si tel est votre cas, Erka Koivunen,  Chief Information Security Officer chez F-Secure, vous donne quelques conseils :

Ne partez jamais du principe que vos conversations Facebook Messenger resteront privées.

Les conversations que vous avez par le biais de Facebook Messenger peuvent vous sembler privées, mais elles sont liées à Facebook. Les algorithmes du site les récoltent pour vous profiler. Certaines applications tierces connectées à votre profil Facebook peuvent avoir la permission de lire, de créer et de supprimer des messages en votre nom.

Bien que Facebook ait laissé entendre le contraire, le site a été pris sur le fait alors qu’il donnait à des tiers un accès massif aux messages des utilisateurs.

Gardez à l’esprit que WhatsApp (qui appartient à Facebook) vous crée un “profil fantôme”

L’autre plateforme de messagerie de Facebook, WhatsApp, offre un cryptage dit « de bout en bout ». Cela signifie que même Facebook ne peut pas voir le contenu de vos messages, à moins d’introduire des clés de déchiffrement supplémentaires durant les échanges. Pour autant, Facebook pourrait théoriquement chercher à deviner ce que vous communiquez, et avec qui.

WhatsApp sait avec qui vous communiquez, et à quelle fréquence. L’application connaît également la longueur de vos messages et la taille des pièces jointes envoyées. Elle a accès, par défaut, à l’ensemble de votre répertoire. Facebook a donc accès à votre annuaire téléphonique et l’utilise pour créer un “profil fantôme” caché de vous-même et de tous vos contacts.

Nous savons déjà que ce “profil fantôme” est beaucoup plus complet que celui auquel vous avez accès.

Désactivez au moins la « plateforme d’applications ».

Facebook présente des contrôles de sécurité et de confidentialité confus et en permanente évolution. N’hésitez pas à les vérifier, même si vous n’avez pas le temps de tout comprendre ou maîtriser.

Je désactive toujours la plateforme d’applications et n’autorise jamais les applications tierces à se connecter à mon profil Facebook. Cette étape, à elle seule, m’a protégé ces dernières années face à la plupart des problèmes de sécurité et de protection de la vie privée.

Renforcez les paramètres de sécurité de vos appareils

Je recommande vivement aux fidèles utilisateurs de Facebook de renforcer les paramètres de sécurité de leur appareil et de leur navigateur, afin de minimiser les informations partagées avec Facebook.

Mon appareil mobile ne permet pas à Facebook d’accéder à mon appareil photo, à mes photos, à mon microphone ou à mon emplacement. Je ne ressens que rarement le besoin de concéder ces droits à l’application, de manière temporaire.

Sous iOS, vous trouverez ces paramètres dans iOS sous « Screen Time/Temps d’écran »  et « Content & Privacy Restrictions/Restrictions relatives au contenu et à la confidentialité ».

Vous n’avez pas besoin d’être honnête

Dans la mesure du possible, mentez et semez le doute. Facebook (et ses partenaires) n’ont pas besoin de connaître votre âge réel, votre adresse personnelle ni le nom de jeune fille de votre mère. Bien sûr, cela va à l’encontre des termes et conditions du site mais ils n’ont aucune raison légale de connaître tant de détails sur vous. Tout cela me semble plutôt équitable : ils vous trompent, alors trompez-les en retour.

Dédiez un navigateur aux réseaux sociaux

Utilisez un navigateur pour les activités liées aux réseaux sociaux et un autre pour les activités liées au travail et aux autres consultations web.  Facebook a mis en place des trackers sur presque toutes les pages internet. Il semble même que vous soyez tracés même lorsque vous ne vous trouvez pas sur la plateforme. Certains de mes collègues n’accèdent à Facebook qu’à partir d’un navigateur dédié, sur un ordinateur secondaire à la sécurité renforcée.

Procéder ainsi peut sembler compliqué pour la plupart d’entre vous, j’en ai bien conscience. Mais si vous voulez utiliser Facebook tout en préservant votre vie privée, vous devez prendre certaines mesures.

 

Bonus : Partez du principe que tout est public, excepté Signal

Évitez d’utiliser des messages-textes (SMS) pour tous vos contenus sensibles. Si tel est le cas, partez du principe que le contenu ne restera pas privé. Bien que WhatsApp soit sans doute plus sûr que les SMS ou les e-mails, l’existence des profils fantômes Facebook en font un outil questionnable, que je n’utiliserais jamais dans un contexte professionnel.

Lorsque la sécurité et la confidentialité constituent des priorités, je recommande généralement l’application Signal.

 

Jennifer Wein

22.01.19 2 min de lecture

Écrire un commentaire

Oops! There was an error posting your comment. Please try again.

Thanks for participating! Your comment will appear once it's approved.

Posting comment...

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Publications connexes

Newsletter modal

Merci de votre intérêt pour F-Secure. Vous recevrez bientôt un email pour confirmer votre abonnement à la newsletter.

Gated Content modal

Félicitations – Vous pouvez maintenant accéder à votre contenu en cliquant sur le bouton ci-dessous.