À propos de ce blog

Thèmes Populaires

F-Secure, protection certifiée

Guillaume Ortega

23.08.18 2 min de lecture

Une étude MRG Effitas le confirme : la protection F-Secure pour les postes de travail surpasse celles de ses concurrents.

Effitas, organisme de recherche indépendant en sécurité informatique, a développé un procédé mesurant l’efficacité des logiciels de sécurité destinés à protéger les différents appareils contre les virus.

F-Secure Computer Protection fait partie des logiciels ayant atteint le niveau 1, que seuls trois autres solutions de protection ont obtenu.

« Une telle certification est un label de qualité. En effet, toutes les certifications MRG Effitas testent les produits selon les critères d’évaluation les plus stricts du secteur », Chris Pickard, PDG de MRG Effitas.

Le niveau 1 n’a été atteint que par les logiciels capables de protéger les systèmes contre toutes les cyber menaces utilisées dans les tests (soit avant l’infection initiale, soit dans les 24 heures suivant celle-ci, grâce à la protection par analyse comportementale).

Le niveau deux a été accordé à neuf autres produits. Cette note a été attribuée aux produits ayant détecté et corrigé 98 % des malware utilisés par les tests (soit avant l’infection, soit lors du premier scan manuel).

Cinq produits n’ont pas réussi ce test : ils n’ont pas été en mesure de détecter toutes les infections, ou ont été incapables de les corriger.

« Notre mission principale est de fournir à nos clients une protection maximale contre les cyber menaces constatées en conditions réelles, tout en préservant au maximum les performances système. Le résultat de ce test prouve l’efficacité de notre approche, qui associe des technologies innovantes comme le machine learning et les détections basées sur l’analyse comportementale, à l’expertise de nos chercheurs et experts. Cette approche offre la protection proactive dont les entreprises et les particuliers ont besoin », déclare Kimmo Kasslin de F-Secure, Vice President du Laboratoire F-Secure.

Quatre catégories d’évaluation ont été utilisées :  les échantillons bloqués ou manqués, les ransomware bloqués ou manqués, les malware financiers bloqués ou manqués, et les logiciels publicitaires indésirables bloqués ou manqués.

Les chercheurs de MRG Effitas ont installé un système d’exploitation Windows 10 64 bits sur une machine virtuelle afin d’effectuer le test. Toutes les mises à jour du système et des applications tierces étaient installées.

Parmi les logiciels malveillants testés : 177 chevaux de Troie, 65 backdoors, 67 échantillons de logiciels malveillants financiers, 16 échantillons de ransomware et 12 autres malware.

Les experts ont également confronté les logiciels à 32 applications potentiellement indésirables (PUA), généralement considérées comme non-adaptées aux réseaux professionnels.

L’étude complète et ses résultats sont disponibles ici.

Guillaume Ortega

23.08.18 2 min de lecture

Leave a comment

Oops! There was an error posting your comment. Please try again.

Thanks for participating! Your comment will appear once it's approved.

Posting comment...

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Article mis en avant

Le mode veille est un mode vulnérable

Guillaume Ortega

17.10.18

4 min de lecture

Publications connexes

Newsletter modal

Merci de votre intérêt pour F-Secure. Vous recevrez bientôt un email pour confirmer votre abonnement à la newsletter.

Gated Content modal

Félicitations – Vous pouvez maintenant accéder à votre contenu en cliquant sur le bouton ci-dessous.