À propos de ce blog

Thèmes Populaires

Pouvez-vous encore contrôler tous les appareils connectés installés chez vous ?

Amon Francoise Koutoua

23.07.20 3 min de lecture

Un nouveau rapport de F-Secure intitulé The Connected Home’s Second Wave montre comment une nouvelle génération de parents, adeptes des nouvelles technologies, est à l’avant-garde d’évolutions destinées à rendre les foyers connectés plus fonctionnels.

Le rapport se base sur des enquêtes réalisées auprès de particuliers, dans 11 pays. D’après les chercheurs, le boom des appareils connectés qui a débuté au milieu des années 2000 – avec l’adoption en masse des smart TV – a conduit à la création de véritables systèmes audiovisuels connectés dotés d’appareils de streaming, de haut-parleurs intelligents et de consoles de jeu connectées.

Ces dernières années, une « deuxième vague » de cette révolution connectée a débuté. Les consommateurs se sont montrés enthousiastes et les fabricants proposent désormais des appareils dont l’utilité va au-delà du simple divertissement. Grâce aux assistants vocaux intelligents comme Amazon Echo et Google Home, il devient de plus en plus fréquent de trouver des logements équipés de thermostats à commande vocale, de systèmes de sécurité intelligents ou de serrures connectées.

Les données recueillies par ces appareils revêtent un caractère encore plus confidentiel qu’auparavant. Plus de la moitié des consommateurs – soit 60 % – craignent qu’un individu malveillant ne pirate l’un de leurs appareils. Cette inquiétude varie toutefois d’un pays à l’autre.

Les inquiétudes relatives à la vie privée hantent les propriétaires de foyers connectés.

Près de six individus sur dix, soit 59 %, craignent un vol d’informations personnelles, tandis que 55 % s’inquiètent à l’idée qu’un individu malveillant puisse traquer leur activité en ligne. 51 % ont peur que quelqu’un puisse observer ce qui se passe chez eux, et 48 % s’inquiètent d’être mis sur écoute via leurs appareils connectés.

Combien d’objets connectés possédez-vous ?

Le rapport révèle que ces objets connectés font à tel point partie de nos vies qu’il peut devenir difficile d’en tenir le compte. Cisco a récemment établit qu’en moyenne, un foyer américain possède 8,4 appareils connectés, un chiffre bien supérieur aux 5,37 appareils déclarés par les personnes interrogées.

Les nouveaux parents appartenant à la catégorie des « early adopters » peuvent posséder plusieurs appareils connectés dédiés au bien-être d’un nouveau-né. Moniteurs cardiaques connectés, berceaux intelligents ou encore webcams, ces appareils se multiplient comme l’ont fait auparavant les appareils venus se greffer sur les smart TV.

 

Appareils intelligents vs appareils stupides

La connexion d’un appareil au web n’a de sens pour les consommateurs que si cela leur offre un avantage. Mais les fabricants veulent souvent connecter des objets à internet à une toute autre fin : la collecte de données.

À l’avenir, il pourrait bien devenir de plus en plus difficile de déterminer si un appareil est – ou non – connecté à internet.

« Pour les fabricants, connecter les appareils devient de moins en moins cher. À terme, les objets connectés ne seront pas tous des objets smart, des objets intelligents. Il s’agira aussi d’objets stupides. », explique Mikko Hyppönen, Chief Research Officer chez F-Secure.

D’après lui, plus nous renforcerons la connectivité de nos foyers, plus nous créerons de vulnérabilités.

« Et je suis à vrai dire beaucoup plus inquiet concernant ces objets “stupides” que concernant les appareils dits intelligents. »

 

Amon Francoise Koutoua

23.07.20 3 min de lecture

Écrire un commentaire

Oops! There was an error posting your comment. Please try again.

Thanks for participating! Your comment will appear once it's approved.

Posting comment...

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Publications connexes

Newsletter modal

Merci de votre intérêt pour F-Secure. Vous recevrez bientôt un email pour confirmer votre abonnement à la newsletter.

Gated Content modal

Félicitations – Vous pouvez maintenant accéder à votre contenu en cliquant sur le bouton ci-dessous.