À propos de ce blog

Thèmes Populaires

On ne plaisante pas avec la confidentialité !

Guillaume Ortega

05.02.15 2 min de lecture

Depuis le mois de juillet dernier plus de 1,3 millions d’applications sont disponibles sur le Google Play Store. Les auteurs de malware, en voyant ces chiffres, ne pensent qu’à une chose : l’opportunité que ces applications représentent.

Sur les 295 nouvelles variantes ou familles de malware identifiées au deuxième semestre 2014 par le Lab F-Secure, 294 avaient pour cible la plateforme Android. Et il est connu que celle-ci représente 97% des malware mobiles, qui proviennent pour la plupart de magasins d’applications parallèles, inconnus au bataillon, situés pour la plupart en Asie ou au Moyen-Orient.

La plupart de ces menaces – y compris Slocker, le premier ransomware mobile- se font passer pour des applications légitimes afin de tromper l’utilisateur pour que ce dernier les installe normalement. Une tactique commune est de reconditionner ou de « trojanizer » l’application populaire et sûre afin d’y d’inclure un code malveillant. L’application contrefaite peut télécharger et installer silencieusement des fichiers non sollicités, aux motivations diverses : suivre la position GPS de l’utilisateur, le surveiller par enregistrement audio ou vidéo, ou même voler des informations d’identifications bancaires… le tout sans que l’utilisateur se rende compte de quoi que ce soit.

Depuis les révélations Snowden, les consommateurs sont de plus en plus conscients des trackers invisibles sur des sites Web et à l’intérieur des applications mobiles. Les trackers proviennent généralement des réseaux de publicité, et des sociétés de marketing qui tentent de recueillir des informations sur les utilisateurs et leur comportement. Selon une étude récente menée par le Pew Research Center, 91% des adultes se disent « d’accord » ou « tout à fait d’accord » sur le fait qu’ils ont perdu le contrôle sur la façon dont les renseignements personnels sont recueillis et utilisés par les entreprises.

F-Secure Freedome offre maintenant une couche supplémentaire de la confidentialité et apporte la sécurité aux utilisateurs d’Android en bloquant les applications malveillantes et les cookies de tracking, tout en permettant de se connecter en toute sécurité sur un réseau Wi-Fi public ou privé.

Source : Rapport sur les Menaces de F-Secure H1 2014 (en français)

[Image © artnoose]

Guillaume Ortega

05.02.15 2 min de lecture

Leave a comment

Oops! There was an error posting your comment. Please try again.

Thanks for participating! Your comment will appear once it's approved.

Posting comment...

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Publications connexes

Newsletter modal

Félicitations – Vous pouvez maintenant accéder à votre contenu en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Gated Content modal

Merci de votre intérêt pour F-Secure. Vous recevrez bientôt un email pour confirmer votre abonnement à la newsletter.